Rencontre avec Mathieu Baillet et Thibault Houot, les deux associés de Sporeo.

« Avec Mathieu, nous nous sommes rencontrés sur les bancs de l’école. Ça a tout de suite très bien fonctionné dans les travaux scolaires et autour d’un verre » explique Thibault Houot, associé de Sporeo. « Dès notre intégration à AMOS, nous souhaitions devenir entrepreneur. Nous avons eu de nombreux cours dans le domaine de l’entreprenariat. Nous nous étions promis de monter notre société plus tard » complète Mathieu. « Pendant nos études à AMOS, nous avons réalisé un stage la même année (notre 3ème année) avec Thibault au sein de la société Tex Styl’Event dirigée par Laurent Guilhot sur le Tour de France cycliste. Cette société était accréditée par A.S.O pour la distribution de produits dérivés sur le Tour de France. Nous sélectionnions les endroits stratégiques pour s’implanter sur le parcours du Tour et vendre les produits dérivés. Tous les étés qui ont suivi, je posais des congés pour venir participer au Tour. Cette expérience nous a donné envie de nous lancer dans l’aventure et créer notre société SPOREO.« 

Sport Connect Lyon : Comment s’est lancé votre activité ?

Sporeo : « Sporeo est né suite à nos concertations communes avec Mathieu et Laurent [Guilhot]. Nous avions remarqué un réel attrait pour les produits dérivés sur les événements sportifs. Les remarques des clients nous ont poussé à nous dire qu’il fallait changer cette “mauvaise” image qu’avaient les produits dérivés… Il faut savoir que nous avions tous les 3, des compétences complètement différentes, ce qui a marché instantanément. Laurent avait un savoir-faire unique et d’une réactivité incroyable sur la broderie, le flocage et la sublimation. Son expérience et sa volonté a permis d’accélérer les choses. L’idée de la personnalisation et de véhiculer l’image de marque d’un événement était inéluctable. Nous avons monté un projet que nous avons présenté à Amaury Sport Organisation, qui a adhéré à celui-ci. Le plus dur pour ne pas vous le cacher … c’était de trouver le nom de l’entreprise. »

Sport Connect Lyon : Comment vous démarquez-vous des autres acteurs présents sur le marché ?

Sporeo : « Notre cœur de métier est la création, la personnalisation, et la distribution de nos produits sur des événements sportifs. Nous cherchons à développer des produits éco-conçus et « Made In France » quand c’est possible. A terme, nous aimerions que cela représente 60 à 70% de notre gamme. Nous aimerions fabriqués en France. Les clients recherchent de la qualité, de la créativité et de la proximité et sont prêt à mettre le prix pour si le produit respectent ces conditions. Nous essayons d’aller sur ces gammes plus qualitatives, durable, responsable. Nous voulons sortir de cette image où on achète un « tee-shirt placard » avec une grosse affiche de l’événement sur le tee-shirt, on va le porter uniquement le jour même et on le ressortira l’année d’après pour l’événement. Nous essayons de développer des produits avec des designs un peu plus discret, sobre, passe-partout avec des produits de qualité afin que les personnes puissent le porter le jour de l’événement mais aussi en dehors, la semaine, au travail. Nous travaillons sur des délais assez courts car nous personnalisons nous-même les produits et la production (sérigraphie, broderie, transfert  etc)  se fait au sein de l’atelier Tex Styl’Event à Saint-Etienne. Notre force est notre capacité à créer des gammes de produits dérivés personnalisés en petites séries pour les événements de proximité d’ampleur nationale à internationale. L’objectif est de faire vivre une expérience fan différente grâce à la personnalisation de produits et les actions marketing mises en place. Nous avons lancé le site internet il y a un mois, nous avons la redirection de notre site sur les événements d’A.S.O sur lesquels nous sommes licenciés. Nous avons aussi lancé le click & collect sur nos stands, les clients commandent sur le site internet en amont et viennent le chercher sur le stand lors de l’événement. Les gens sont ravis de voir qui se cache derrière tout ça. Il se crée une réelle fidélité et un lien autour d’une passion commune. Les boutiques en durs ont de plus en plus de mal à survivre…les pop up store deviennent LA proximité idéal avec le client. Aller chercher le client, dans un milieu qu’il lui plait avec des produits en lien avec sa passion, cela ne peut que fonctionner. »

Sport Connect Lyon : Votre actu du moment ?

Sporeo : « Nous partons sur le Critérium du Dauphiné pour ce sixième événement depuis la création de Sporeo. Nous avons recruté deux stagiaires, qui prennent plaisir à se déplacer et travailler avec nous. Max s’occupe de développer l’E-sport au sein de l’entreprise, un domaine sur lequel nous souhaitons nous implanter. Lyon est la capitale E-sport Française. Raph, lui est plus sur la logistique des événements sportifs.  Nous avons un prestataire en charge de la communication hors et sur événement, qui fait partie de l’aventure, Anais. Nous préparons le Tour de France. Le 7 juin ouvre notre boutique officielle Tour de France, sur la grand Place à Bruxelles. C’est une grande première. Le Coq Sportif et ASO nous ont fait confiance. Il nous reste quelques emplacements stratégiques à trouver pour le Tour de France. L’application personnalisation est en cours d’affinage et devrait bientôt être ouvert au public. Nous avons hâte de pouvoir la faire découvrir au public. Demain, les fans pourront personnaliser leur souvenir, de leur événement sportif préféré, qui deviendra alors unique. Par ailleurs, nous travaillons maintenant avec Santini, une marque de vêtements cyclisme de renommée international. Nous essayons d’intégrer un nouvel événement, le Tour de Suisse. Nous avons rencontré Pierre-Maurice Courtade et Marion Rousse, pour une éventuelle présence sur le Tour de Provence, qui a vu le jour il y a 4 ans maintenant. »

Sport Connect Lyon : Pourquoi avoir rejoint le Com’Over Lab ?

Sporeo : « Mathieu était à l’initiative du souhait de rejoindre le Com’Over Lab. Nous souhaitions rester à la page de l’actualité et du business qui pouvait se faire dans le milieu sportif. Nous savions qu’il y avait un réel potentiel d’échange entre les  « Labeurs et Labeuses », et c’est le cas. L’environnement est agréable et l’ambiance est super bonne. Nous prenons plaisir à y venir travailler. Nous ne vous cachons pas que rester chez soi pour démarrer une entreprise, n’est pas une bonne solution. La présence humaine du lab est plus inspirante et crée de la matière grise qui fait évolué la productivité au travail. Chaque Labeur, Labeuse, a ses compétences, ce qui donne au Com’Over Lab une force et un potentiel très intéressant. Nous pourrions tous ensemble réalisé de très belles choses dans le milieu du sport.« 

Contact : contact@sporeo.fr